Modele de rido

18 de  February de  2019 |  Por: admin |  Categoria: Uncategorized <

Typiquement, la formule ci-dessus sera appliquée de telle sorte que la société est supposée atteindre la maturité, ou «croissance constante». (Notez que la valeur restera identique: le réglage est un dispositif de «télescopage»). Ici, les analystes emploient couramment le modèle de croissance perpétuelle pour calculer la valeur terminale correspondante [3] (bien que diverses approches plus formelles soient également appliquées [4]). Ensuite, en supposant à long terme, “constant”, la croissance g {displaystyle g} de l`année m {displaystyle m}, la valeur du terminal est ici, il peut être nécessaire d`effectuer divers ajustements à la valeur comptable du bilan; [2] Voir la comptabilité des excédents propres. L`évaluation du revenu résiduel (RIV; aussi, modèle de revenu résiduel et méthode du revenu résiduel, RIM) est une approche de l`évaluation des capitaux propres qui représente formellement le coût du capital-actions. En l`espèce, le «résiduel» signifie plus que les coûts d`opportunité mesurés par rapport à la valeur comptable des capitaux propres; revenu résiduel (RI) est alors le revenu généré par une entreprise après comptabilisation du coût réel du capital. L`approche est en grande partie analogue à l`approche basée sur EVA/MVA, avec une logique et des avantages similaires. L`évaluation des revenus résiduels a ses origines dans Edwards & Bell (1961), Paysnell (1982) et Ohlson (1995). [1] l`idée sous-jacente est que les investisseurs exigent un taux de rendement de leurs ressources – c.-à-d. l`équité – sous le contrôle de la gestion de l`entreprise, en les compensant pour leur coût d`opportunité et en tenant compte du niveau de risque résultant. Ce taux de rendement est le coût de l`équité, et un coût de participation formel doit être soustrait du revenu net. Par conséquent, pour créer de la valeur pour les actionnaires, la direction doit générer des rendements au moins aussi grands que ce coût.

Ainsi, bien qu`une société puisse déclarer un bénéfice sur son compte de résultat, elle peut effectivement être économiquement non rentable; Voir profit économique. Il est donc possible qu`une valeur jugée positive au moyen d`une approche traditionnelle des flux de trésorerie actualisés (DCF) puisse être négative ici. L`évaluation basée sur les RI est donc un complément précieux aux techniques plus traditionnelles. À l`aide de l`approche du revenu résiduel, la valeur du stock d`une société peut être calculée comme la somme de sa valeur comptable et de la valeur actualisée de son revenu résiduel futur escompté, actualisée au coût des capitaux propres, r {displaystyle r}, résultant de la formule générale: Bien que l`EVA soit semblable au revenu résiduel, il y aura des différences techniques entre EVA et RI, en particulier Stern Stewart & Co, initiateurs d`EVA, recommandent un nombre assez important d`ajustements à NOPAT avant que la méthodologie puisse être appliquée. 7 [8] Voir valeur ajoutée économique § comparaison avec d`autres approches. Toutefois, l`approche fondée sur les RI est la plus appropriée lorsqu`une entreprise ne verse pas de dividendes ou présente un modèle de dividende imprévisible, et/ou lorsqu`elle a des flux de trésorerie libres négatifs de nombreuses années, mais qu`elle devrait générer des flux de trésorerie positifs à un moment donné à l`avenir. En outre, la valeur est reconnue plus tôt dans le cadre de l`approche RI, car une grande partie de la valeur intrinsèque du stock est immédiatement comptabilisée – valeur comptable actuelle par action – et les valorisations des revenus résiduels sont donc moins sensibles à la valeur terminale. [5] comme on peut le voir, la formule d`évaluation du revenu résiduel est semblable au modèle d`escompte de dividende (DDM) (et à d`autres modèles d`évaluation des flux de trésorerie actualisés), en remplaçant les bénéfices résiduels futurs pour les paiements de dividendes (ou de liquidités gratuites) (et le coût des capitaux propres pour le coût moyen pondéré du capital).